LE GRAND RECENSEMENT DES OISEAUX DE JARDIN
LE GRAND RECENSEMENT DES OISEAUX DE JARDIN

LE GRAND RECENSEMENT DES OISEAUX DE JARDIN

Les 4 et 5 février 2023

Statistiques de l'édition 2022

Participants

22771

Participants

Jardins encodés

12164

Jardins encodés

Oiseaux observés

619984

Oiseaux observés

Oiseaux par jardin

42

Oiseaux par jardin

Top 10 des oiseaux observés

Mésange charbonnière

Mésange charbonnière

Fréquence d'observation : 87,3 %
Nombre total : 61086
Merle noir

Merle noir

Fréquence d'observation : 82,9 %
Nombre total : 31546
Rougegorge familier

Rougegorge familier

Fréquence d'observation : 79,3 %
Nombre total : 15692
Mésange bleue

Mésange bleue

Fréquence d'observation : 76,5 %
Nombre total : 50585
Pie bavarde

Pie bavarde

Fréquence d'observation : 72,3 %
Nombre total : 31932
Pigeon ramier

Pigeon ramier

Fréquence d'observation : 65,1 %
Nombre total : 35497
Moineau domestique

Moineau domestique

Fréquence d'observation : 60,6 %
Nombre total : 91925
Corneille

Corneille noire

Fréquence d'observation : 55,6 %
Nombre total : 36198
Pinson des arbres

Pinson des arbres

Fréquence d'observation : 55 %
Nombre total : 34989
Tourterelle turque

Tourterelle turque

Fréquence d'observation : 50,5 %
Nombre total : 22726

Faits marquants 2022

  • Plus de 22 000 personnes ont participé à cette édition du recensement dans 12 164 jardins répartis en Wallonie et à Bruxelles.
  • Le fossé se creuse entre les oiseaux du top 10 et tous les autres. Ces 10 espèces (voir ci-dessus) sont vues dans 50% des jardins, même si certaines voient leur fréquence diminuer cette année. Les autres espèces d'oiseaux sont présentes dans maximum 30% des jardins. Seul le geai des chênes sort du lot et continue sa progression vers le top 10 : il a été vu dans 43 % des jardins recensés lors de cette édition.
  • Elle fait partie du top 10 des oiseaux les plus souvent vus au jardin et pourtant sa population a subi une belle régression il y a quelques années. La tourterelle turque est passée d'une présence dans 67 % des jardins recensés en 2005, à 51 % en 2013. Depuis, on l'observe de façon assez stable sur 50 % des sites recensés lors de l'opération.
  • L'orite à longue queue (anciennement appelée "mésange à longue queue") atteint également son minimum historique cette année. Un crash impressionnant qui s’aligne sur ce qu’on connaît de l’espèce car des suivis parallèles réalisés au cours de la reproduction montrent que l’espèce suit une tendance à la baisse depuis de nombreuses années déjà. Une belle illustration de la complémentarité des différents suivis pour comprendre l’évolution des espèces. 
  • Le bouvreuil pivoine continue quant à lui sa belle progression. Cette année, il est présent dans presque 10% des jardins alors qu’il n’était vu que dans 5% des jardins dans les années 2005-2010. Il profite notamment des jardins naturels où les particuliers laissent leurs plantes monter en graines : orties, framboisiers…
  • Enfin, force est de constater que l’afflux migratoire du tarin des aulnes ne s’est pas répercuté dans les jardins comme les observations de l’automne le laissaient supposer. L’oiseau jaune est plus que probablement resté près des rivières et des aulnes où il trouve sa nourriture en suffisance.

Des avantage exclusifs

Je deviens membre