DEVINE QUI VIENT MANGER AU JARDIN

PARTICIPEZ AU RECENSEMENT DES OISEAUX DE JARDIN

Les 2 et 3 février 2019

RÉSULTATS DE L'OPÉRATION

Édition 2019

    Chiffres-clefs

    20687

    Participants

    10169

    Jardins encodés

    508153

    Oiseaux observés

    40.01

    oiseaux par jardin

    Faits marquants

    • Avec plus de 10 000 jardins encodés et une moyenne de 40 oiseaux recensés sur chaque site, l’opération est un franc succès.
    • Les premiers résultats soulignent l’importance de faire une place à la nature au jardin. Si les oiseaux sont présents aux mangeoires, les observations révèlent que certaines espèces sont fortement touchées par la destruction de leurs habitats.
    • Le nombre de jardins où sont observés les accenteurs mouchets, les tourterelles turques et les moineaux domestiques poursuivent un lent déclin régulier depuis plusieurs années.
    • Les espèces forestières (bouvreuils, mésanges à longue queue...) sont moins présentes dans nos jardins tandis que les populations de certains oiseaux migrateurs venant du Nord sont plus abondantes, comme la grive mauvis ou le pinson du Nord. Ces deux phénomènes sont principalement liés à la très bonne fructification des arbustes de chez nous tels que les prunelliers, aubépines et églantiers.
    • Le merle noir, même s'il occupe quand même encore 80% des jardins, est à son minimum historique: les effets du virus Usutu se font sans doute sentir sur cette espèce.
    • Les résultats du recensement suggèrent que l'aire de répartition de la perruche à collier ne s'étend plus pour le moment. Une donnée intéressante à confirmer lors de la prochaine édition de "Devine qui vient manger au jardin".

    Les résultats complets de l'édition 2019

    Espèces observées classées par fréquence décroissante

    Rang Espèce Nombre total
    d'individus
    Nombre de jardins
    où présent
    Fréquence
    (% de jardins où présent)
    Nombre moyen par jardin
    quand présent
    1 Mésange charbonnière 45916 8800 86,58 4,3
    2 Rougegorge familier 13888 8357 82,22 1,4
    3 Merle noir 27315 8254 81,21 2,8
    4 Mésange bleue 36254 7584 74,62 3,9
    5 Pie bavarde 24525 7060 69,46 2,9
    6 Pinson des arbres 44228 6384 63,81 5,7
    7 Moineau domestique 72631 6181 60,81 9,9
    8 Pigeon ramier 28358 6071 59,73 3,9
    9 Corneille noire 26575 5411 53,24 4,2
    10 Tourterelle turque 19434 5216 51,32 3,2
    11 Geai des chênes 6775 3269 32,16 1,8
    12 Étourneau sansonnet 34225 3194 31,42 9,1
    13 Accenteur mouchet 5320 2765 27,20 1,6
    14 Troglodyte mignon 3896 2691 26,48 1,3
    15 Pic épeiche 3094 2204 21,68 1,3
    16 Verdier d'Europe 10936 2107 20,73 4,4
    17 Pinson du Nord 10900 1810 17,81 5,1
    18 Sittelle torchepot 3821 1784 17,55 1,9
    19 Pic vert 2233 1772 17,43 1,2
    20 Mésange nonnette 3994 1565 15,40 2,2
    21 Mésange à longue queue 6162 1494 14,70 3,8
    22 Moineau friquet 10232 1424 14,01 6,3
    23 Choucas des tours 11211 1372 13,50 7
    24 Grive musicienne 2757 1103 10,85 2,3
    25 Mésange noire 3228 1101 10,83 2,6
    26 Mésange huppée 1570 752 7,40 1,9
    27 Chardonneret élégant 3582 707 6,96 4,3
    28 Perruche à collier 2970 665 6,54 3,9
    29 Bouvreuil pivoine 1669 655 6,44 2,3
    30 Grive litorne 4063 544 5,35 6,7
    31 Héron cendré 622 477 4,69 1,2
    32 Buse variable 731 449 4,42 1,5
    33 Gros-bec casse-noyaux 861 412 4,05 1,9
    34 Faisan de Colchide 1141 408 4,01 2,5
    35 Grive mauvis 3894 384 3,78 8,8
    36 Tarin des aulnes 1893 326 3,21 5,1
    37 Mouette rieuse 2739 297 2,92 8,1
    38 Épervier d'Europe 273 238 2,34 1,1
    39 Grimpereau des jardins 251 183 1,80 1,3
    40 Faucon crécerelle 181 149 1,47 1,2
    41 Corbeau Freux 1170 146 1,44 7,3
    42 Pigeon biset 897 113 1,11 6,9

    Édition 2018

    Faits marquants

    • Cette année, nous dénombrons plus de 7 000 jardins participants.
    • Les populations d'oiseaux montrent une bonne récupération après le net recul de 2017. En moyenne, 41 oiseaux ont été observés par jardin (contre 34 en 2017). La très bonne saison de reproduction combinée à un hiver très doux a été favorable à nos espèces ! Une preuve que la nature peut rapidement réagir aux conditions favorables.
    • Toutes les espèces de mésanges se rétablissent après le creux de 2017. Cela est très visible pour les communes mésanges charbonnière, bleues, nonnettes et mésanges à longues queues ainsi que pour les moins répandues mésanges huppées et noires.
    • Le merle noir subit un petit recul cette année, nettement moins accusé que celui observé en Flandre. Il est fort possible que l'on détecte ici la progression inquiétante du virus Usutu qui s'attaque à cette espèce.
    • Les populations de plusieurs granivores explosent cette année : chardonneret élégant, grosbec casse-noyaux et bouvreuil pivoine.
    • Excellente année aussi pour les espèces forestières qui, comme en 2006 et 2013 montrent une évolution positive synchronisée.

    Les résultats complets de l'édition 2018

    Espèces observées classées par fréquence décroissante

    Rang Espèce Nombre total
    d'individus
    Nombre de jardins
    où présent
    Fréquence
    (% de jardins où présent)
    Nombre moyen par jardin
    quand présent
    1 Mésange charbonnière 39879 6503 88,43% 4,9
    2 Merle noir 20674 6274 85,31% 2,7
    3 Rougegorge familier 9544 5873 79,86% 1,4
    4 Mésange bleue 34414 5810 79,00% 4,8
    5 Pie bavarde 18380 5209 70,83% 3
    6 Pinson des arbres 26585 4494 61,11% 4,8
    7 Moineau domestique 54210 4431 60,25% 10
    8 Pigeon ramier 18677 4341 59,03% 3,6
    9 Corneille noire 18743 3892 52,92% 4,1
    10 Tourterelle turque 15447 3875 52,69% 3,4
    11 Geai des chênes 5913 2807 38,17% 1,8
    12 Pic épeiche 3994 2575 35,01% 1,3
    13 Accenteur mouchet 4855 2336 31,77% 1,7
    14 Sittelle torchepot 4517 2134 29,02% 1,8
    15 Troglodyte mignon 2810 1944 26,43% 1,3
    16 Étourneau sansonnet 16954 1897 25,80% 7,6
    17 Mésange nonnette 4624 1702 23,14% 2,3
    18 Verdier d'Europe 10078 1694 23,04% 4,9
    19 Mésange à longue queue 7083 1447 19,68% 4,4
    20 Mésange noire 4236 1431 19,46% 2,5
    21 Pic vert 1711 1342 18,25% 1,2
    22 Mésange huppée 2394 1110 15,09% 1,9
    23 Moineau friquet 8875 1109 15,08% 6,8
    24 Gros-bec casse-noyaux 2790 1021 13,88% 2,3
    25 Bouvreuil pivoine 2936 1018 13,84% 2,6
    26 Choucas des tours 8242 942 12,81% 7,3
    27 Chardonneret élégant 5107 849 11,54% 5,1
    28 Pinson du Nord 2815 650 8,84% 3,7
    29 Perruche à collier 2607 534 7,26% 4,2
    30 Grive musicienne 1051 492 6,69% 1,9
    31 Tarin des aulnes 1697 313 4,26% 4,7
    32 Buse variable 498 299 4,07% 1,6
    33 Faisan de Colchide 822 276 3,75% 2,6
    34 Épervier d'Europe 312 259 3,52% 1,2
    35 Héron cendré 311 220 2,99% 1,3
    36 Grimpereau des jardins 255 196 2,67% 1,2
    37 Grive litorne 936 172 2,34% 5,1
    38 Faucon crécerelle 184 152 2,07% 1,1
    39 Mouette rieuse 1407 137 1,86% 8,6
    40 Corbeau freux 793 88 1,20% 8,3

    Édition 2017

    Faits marquants

    • Malgré une faible présence d’oiseaux et une météo peu clémente pour l’observation, la participation au comptage a été très bonne : plus de 9.000 jardins participants.
    • Le nombre moyen d'oiseaux observés par jardin (nombre individus total) est en diminution par rapport à la moyenne : un peu moins de 34 individus par jardin alors que ce nombre tourne en général autour de 38 à 40 individus. Cette différence une moindre grande présence, non pas des oiseaux en général, mais de certaines espèces.
    • Le faible nombre d'oiseaux est surtout marqué pour les mésanges bleues et charbonnières. Ces deux espèces sont non seulement moins fréquentes (observées dans moins de jardins) mais aussi moins abondantes (moins d'individus par jardin). C'est sans doute le résultat de la très mauvaise saison de reproduction au printemps 2016, et de la quasi absence d'apport d'individus migrateurs venant du Nord.
    • Le merle noir reste l'espèce la plus fréquente dans les jardins, comme ça a été le cas 11 fois sur 14 années de comptage.
    • Le rougegorge et la mésange charbonnière ont joué des coudes pour décrocher la deuxième place du classement, mais la charbonnière ne s’est pas laissée détrôner.
    • Les tendances à long terme détectées depuis plusieurs années se confirment : Les "granivores" de nos jardins ne se portent définitivement pas bien. Les moineaux friquet et domestique, la tourterelle turque, le verdier... poursuivent leur lente diminution. Le pinson des arbres se maintient à long terme, mais est nettement moins fréquent cette année. A contrario, le chardonneret confirme sa présence chaque année plus fréquente, même si moins de 4% des participants ont la chance de l'apercevoir.
    • Le pigeon ramier continue sa progression. C'est une espèce qui hiverne de plus en plus dans nos régions et qui, par ailleurs, s'accommode de plus en plus à l'habitat urbain.
    • Le très attendu jaseur boréal ne s’est montré dans aucun jardin. L'invasion qui se dessinait en début d'hiver ne s'est pas confirmée dans nos régions.

    Les résultats complets de l'édition 2017

    Espèces observées classées par fréquence décroissante

    Rang Espèce Nombre total
    d'individus
    Nombre de jardins
    où présent
    Fréquence
    (% de jardins où présent)
    Nombre moyen par jardin
    quand présent
    1 Merle noir 34619 8549 91,9% 3,32
    2 Mésange charbonnière 29576 7657 82,3% 3,18
    3 Rougegorge familier 12132 7573 81,4% 1,36
    4 Mésange bleue 25091 6607 71,0% 3,11
    5 Pie bavarde 21609 6318 67,9% 2,89
    6 Pigeon ramier 26545 5736 61,6% 3,85
    7 Moineau domestique 55401 5484 58,9% 8,35
    8 Corneille noire 25061 4994 53,7% 4,32
    9 Tourterelle turque 17266 4965 53,4% 2,92
    10 Pinson des arbres 21231 4620 49,7% 3,81
    11 Étourneau sansonnet 26604 2917 31,4% 7,77
    12 Geai des chênes 5520 2820 30,3% 1,73
    13 Troglodyte mignon 3738 2645 28,4% 1,29
    14 Accenteur mouchet 5361 2579 27,7% 1,72
    15 Pic épeiche 2640 1930 20,7% 1,24
    16 Pic vert 2294 1800 19,3% 1,17
    17 Verdier d'Europe 8504 1701 18,3% 4,18
    18 Mésange à longue queue 5335 1410 15,2% 3,32
    19 Sittelle torchepot 2424 1245 13,4% 1,70
    20 Mésange nonnette 2696 1232 13,2% 1,92
    21 Moineau friquet 8192 1199 12,9% 5,94
    22 Choucas des tours 9417 1079 11,6% 7,31
    23 Grive musicienne 1945 822 8,8% 2,15
    24 Bouvreuil pivoine 2159 786 8,5% 2,48
    25 Mésange noire 1713 705 7,6% 2,17
    26 Perruche à collier 2363 586 6,3% 3,61
    27 Mésange huppée 900 498 5,4% 1,61
    28 Héron cendré 549 447 4,8% 1,18
    29 Grive litorne 3042 435 4,7% 6,36
    30 Pinson du Nord 1478 431 4,6% 3,16
    31 Chardonneret élégant 1877 384 4,1% 4,24
    32 Buse variable 639 382 4,1% 1,57
    33 Faisan de Colchide 897 350 3,8% 2,30
    34 Mouette rieuse 2842 275 3,0% 8,99
    35 Grimpereau des jardins 209 171 1,8% 1,19
    36 Tarin des aulnes 719 159 1,7% 4,18
    37 Faucon crécerelle 185 157 1,7% 1,14
    38 Épervier d'Europe 165 140 1,5% 1,16
    39 Gros-bec casse-noyaux 269 138 1,5% 1,77

    Édition 2016

    Faits marquants

    • L’opération « Devine qui vient manger au jardin » est un beau succès, avec un total proche de 290.000 oiseaux encodés, dans près de 6.000 jardins.
    • En moyenne, 40 oiseaux ont été observés par jardin, une fréquentation (en termes de nombre d’oiseaux) similaire à celle de ces dernières années.
    • Les oiseaux les plus abondants sont les habituels merles noirs et mésanges charbonnières, suivis de près par les rougegorges et mésanges bleues.
    • Le chardonneret élégant et le pic vert, habituellement moins fréquents dans les jardins, sont venus renforcer les rangs des espèces observées. Ce dernier poursuit la brusque augmentation amorcée l’année dernière.
    • Côté moins bonnes nouvelles, le déclin des espèces granivores est manifeste.
    • Chez les corvidés, deux espèces sont en nette augmentation : la corneille et le choucas. Le geai des chênes augmente aussi, au contraire de la pie bavarde, dont la fréquentation est stable, et de l’étourneau sansonnet, dont la fréquence chute.
    • Les afflux automnaux de mésanges noires et mésanges à longue-queue se sont répercutés dans les jardins cet hiver. Une bonne année pour ces deux espèces !

    Les résultats complets de l'édition 2016

    Espèces observées classées par fréquence décroissante

    Rang Espèce Nombre total
    d'individus
    Nombre de jardins
    où présent
    Fréquence
    (% de jardins où présent)
    Nombre moyen par jardin
    quand présent
    1 Merle noir 18909 5133 90,31% 3,1
    2 Mésange charbonnière 30623 5034 88,56% 5
    3 Rougegorge familier 7256 4481 78,84% 1,4
    4 Mésange bleue 24817 4471 78,66% 4,6
    5 Pie bavarde 13755 4026 70,83% 2,9
    6 Moineau domestique 40076 3465 60,96% 9,8
    7 Pigeon ramier 14502 3434 60,42% 3,6
    8 Pinson des arbres 18904 3420 60,17% 4,6
    9 Corneille noire 14739 3084 54,26% 4,2
    10 Tourterelle turque 10845 2969 52,23% 3,1
    11 Geai des chênes 4266 2117 37,24% 1,8
    12 Troglodyte mignon 2507 1708 30,05% 1,3
    13 Pic épeiche 2411 1664 29,28% 1,3
    14 Accenteur mouchet 3237 1649 29,01% 1,7
    15 Sittelle torchepot 3003 1490 26,21% 1,8
    16 Verdier d'Europe 6450 1277 22,47% 4,3
    17 Étourneau sansonnet 11125 1267 22,29% 7,7
    18 Mésange nonnette 3148 1197 21,06% 2,3
    19 Mésange à longue queue 5566 1127 19,83% 4,5
    20 Pic vert 1390 1114 19,60% 1,2
    21 Mésange noire 3067 1113 19,58% 2,4
    22 Mésange huppée 1645 803 14,13% 1,9
    23 Moineau friquet 5373 798 14,04% 5,9
    24 Choucas des tours 5484 647 11,38% 7,5
    25 Pinson du Nord 2409 564 9,92% 3,8
    26 Bouvreuil pivoine 1418 556 9,78% 2,3
    27 Grive musicienne 823 429 7,55% 1,8
    28 Perruche à collier 1908 411 7,23% 4,2
    29 Gros-bec casse-noyaux 884 396 6,97% 1,9
    30 Chardonneret élégant 1384 361 6,35% 3,5
    31 Faisan de Colchide 631 244 4,29% 2,3
    32 Héron cendré 355 244 4,29% 1,4
    33 Buse variable 373 222 3,91% 1,6
    34 Tarin des aulnes 628 184 3,24% 3,1
    35 Grimpereau des jardins 203 156 2,74% 1,3
    36 Épervier d'Europe 169 153 2,69% 1,1
    37 Grive litorne 625 138 2,43% 4,3
    38 Mouette rieuse 1264 133 2,34% 8,4
    39 Faucon crécerelle 133 105 1,85% 1,2
    40 Canard colvert 491 72 1,27% 6,3