LE GRAND RECENSEMENT DES OISEAUX DE JARDIN
LE GRAND RECENSEMENT DES OISEAUX DE JARDIN

LE GRAND RECENSEMENT DES OISEAUX DE JARDIN

Les 4 et 5 février 2023

Comment compter ?

  1. Observez les oiseaux de votre jardin durant le week-end du Grand Recensement, le samedi et/ou le dimanche. Vous pouvez vous installer à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison, l’important étant d’avoir une belle vue sur l’ensemble de votre jardin.
  2. Apprenez à reconnaître les oiseaux en vous aidant de nos outils en ligne : poster (format A2 ou format A3), feuille de comptagefiche d’identification en ligne.
  3. Pour chaque espèce, notez le nombre maximum d'oiseaux que vous observez en même temps.
  4. Encodez vos observations sur la plateforme d'encodage même si peu d’oiseaux, voire aucun, ne se sont présentés au jardin.

Combien de temps faut-il compter ?

Aucune limite de temps n’est imposée. Retenez plutôt que vos observations doivent permettre de se faire une idée du nombre d’oiseaux de chaque espèce présente dans votre jardin durant le week-end du Grand Recensement.

Si votre jardin est grand, repassez-y plusieurs fois sur la journée, en consacrant quelques minutes d’observation à chaque zone.

Pourquoi compter les oiseaux lors du Grand Recensement ?

Le Grand Recensement des oiseaux de jardin permet à Natagora de collecter des informations sur l’abondance des oiseaux communs dans les jardins en hiver. L’association peut alors étudier les phénomènes particuliers qui touchent ces espèces.

L’opération est également l’occasion de se questionner sur les aménagements naturels mis en place au jardin. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Puis-je compter depuis mon balcon ?

Oui. Vous pouvez participer au Grand Recensement quelque soit l’espace de nature à votre disposition.

Comment encoder mes observations ?

La plateforme d’encodage des observations a été mise à jour en juillet 2022, au moment du Grand Recensement des papillons de jardin. Notez bien que cette plateforme est indépendante de l’espace membre de Natagora ! Les identifiants ne sont donc pas les mêmes.

S’il s’agit de votre première connexion sur la plateforme d'encodage, vous devez vous créer un NOUVEAU compte. Les étapes à suivre :

  • Rendez-vous sur la plateforme d'encodage.
  • Cliquez sur le lien “Nouvel utilisateur ? Créer un compte” qui se trouve dans la partie grise en dessous du formulaire d’identification.
  • Enregistrez-vous en renseignant votre prénom, nom, adresse e-mail et en choisissant un mot de passe.
  • Rendez-vous sur votre messagerie pour confirmer votre inscription en cliquant sur le lien présent dans l'e-mail que nous vous aurons envoyé.
  • Connectez-vous ensuite avec votre adresse e-mail et votre mot de passe sur la plateforme d'encodage pour encoder vos observations.

Une documentation en ligne expliquant les différentes étapes est disponible ici.

Si vous vous êtes déjà inscrit sur la plateforme d’encodage (active depuis juillet 2022), connectez-vous en utilisant votre adresse e-mail et votre mot de passe sur https://recensements.natagora.be/fr/home.

Vous rencontrez une difficulté technique ? Écrivez-nous à support.web@natagora.be.

Comment récupérer l’historique des encodages effectués précédemment ?

Les observations liées à votre adresse e-mail sont conservées d’années en années sur la plateforme d’encodage.

Vous avez recensé les oiseaux précédemment et vous ne voyez plus vos anciennes données apparaitre ? Sans doute avez-vous créé un compte sur la plateforme d’encodage avec une adresse e-mail qui nous est inconnue. Suivez ces étapes pour récupérer vos données :

  • Précisez-nous, via la plateforme d'encodage, votre ancienne adresse e-mail.
  • Vous recevrez un e-mail sur cette adresse dans votre messagerie.
  • Cliquez sur le lien présent dans l'e-mail que vous aurez reçu afin de lier vos deux comptes.

Attention : si vous n'avez plus accès à l'adresse e-mail que vous avez utilisé pour encoder vos anciennes observations, nous ne pourrons pas valider le fait que vous en êtes le ou la propriétaire. Vos anciennes données ne pourront pas être reliées à votre compte.

Vous rencontrez une difficulté technique ? Écrivez-nous à support.web@natagora.be.

Quels sont les outils mis à ma disposition pour identifier les oiseaux ?

Vous pouvez télécharger la feuille de comptage et le poster "Les oiseaux du jardin en hiver" (format A2 ou format A3).

Vous pouvez également consulter nos fiches d’identification des oiseaux de jardin.

Comment éviter de compter deux fois le même oiseau ?

Pour chaque espèce, encodez le nombre maximum d’individus que vous observez en même temps.

Exemple : si vous observez durant la même journée 2 mésanges charbonnières à 10h, et 4 mésanges charbonnières à 10h15, encodez 4 mésanges charbonnières.

Je n’arrive pas à identifier un oiseau de mon jardin, que faire ?

Aidez-vous des photos reprises sur la page “Reconnaitre les oiseaux”. Vous y retrouverez les 30 espèces d’oiseaux les plus vues au jardin. S’il ne s’y trouve pas, rendez-vous sur www.natagora.be/les-oiseaux-de-vos-jardins.

Si un doute subsiste, sachez qu’il vaut mieux ne pas encoder cette observation.

Comment encoder des groupes d’oiseaux très nombreux ?

Encodez les valeurs les plus précises possibles. Si le groupe est vraiment difficile à dénombrer, encodez l'estimation la plus plausible.

Faut-il comptabiliser les oiseaux qui survolent mon jardin ?

Non, comptez uniquement les oiseaux qui se posent dans votre jardin.

Si je compte les mêmes 10 oiseaux que mon voisin, quel est l’intérêt du recensement ?

Il risque en effet d'y avoir des doubles encodages. Mais le grand nombre de données récoltées permet de dégager une tendance très forte qui absorbe ce genre de "bruit" à l’analyse. Alors, participez ! Et profitez-en pour en apprendre plus sur la nature qui vous entoure, seul ou en famille.

Pourquoi est-il important d’encoder mes observations même si j’ai vu peu ou pas d’oiseaux ?

L’absence d’oiseaux au jardin constitue une observation en soi. Il est très important que les données de faible abondance ou d’absence totale soient également encodées pour qu’au final les résultats donnent une meilleure vue possible de la réalité.

Si j’observe un oiseau extrêmement rare, dois-je l’encoder ?

Non. Le recensement s’intéresse aux oiseaux communs du jardin repris dans la liste de la plateforme d’encodage.

Si vous observez un oiseau extrêmement rare, encodez-le sur le portail observations.be, avec une photo ou une description si vous avez un doute sur l'espèce.

Puis-je encoder un oiseau qui fréquente régulièrement mon jardin mais qui ne s’est pas présenté lors du recensement ?

Non.

L’objectif du recensement est d’obtenir une vue sur les espèces présentes dans les jardins à un moment donné. Même si c'est un peu frustrant, il ne faut encoder que les oiseaux que vous avez observés durant le week-end. Les autres observations peuvent très utilement être encodées sur le site observations.be.

La pluie affecte-t-elle les données ?

La pluie peut diminuer la détectabilité des oiseaux, c'est-à-dire la combinaison entre l'activité des oiseaux qui les rend visibles et l'attention et la capacité de détection des observateurs. La bruine n'est pas trop un problème, surtout quand l'observateur est lui-même à l'abri.

Souvent, après une averse, les conditions d'observations et l'activité des oiseaux sont favorables, donc... surveillez la météo !

Et rassurez-vous, les variations d'abondance liées aux conditions météo sont prises en compte dans l'analyse des tendances.

Puis-je encoder mes observations après le week-end de recensement ?

Oui, vous pouvez encoder les observations réalisées durant le week-end du Grand Recensement sur notre plateforme d’encodage jusqu’au dimanche suivant.

Comment la date du recensement est-elle fixée ?

Le recensement a lieu le week-end le plus proche du 1er février.

Ce comptage sert à connaître l'évolution de la fréquentation des jardins par les oiseaux d'année en année. Le long terme est important. Pour des raisons de cohérence des données historiques et pour comparer au mieux, Natagora fixe donc une date comparable d'année en année, indépendamment de ce qui se fait dans d'autres organisations.

Pourquoi compter en hiver ?

En hiver, on observe d’importants déplacements des populations d’oiseaux. D’où l’intérêt de suivre cette partie de leur cycle annuel pour s’assurer que les différents groupes d’espèces se portent bien.

C’est également à ce moment de l’année que les oiseaux sont le plus facilement observables. Poussés par le froid et la faim, ils s’aventurent plus près des maisons et se tolèrent plus entre eux, ce qui permet de les voir en plus grand nombre.

Que penser du nourrissage ?

Découvrez notre point de vue et tous nos conseils ici.

J’habite ailleurs qu’en Belgique, puis-je participer ?

Non, l’encodage est limité à Bruxelles et à la Wallonie.

Mais sachez que des recensements sont organisés dans de nombreux autres pays : en France, en Angleterre, en Allemagne… ainsi qu’en Flandre avec Natuurpunt.

Des avantage exclusifs

Je deviens membre